Passation de service à l’ANPE : Urbain Amegbédji s’installe

Apres cinq années, sept mois et quatorze jours passés à la tête de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE), Didier Maixent Djeigo, tout sourire, a passé le témoin à Urbain Amegbédji en qualité de Directeur Général. C’était à la salle de Conférence de la direction générale devant la représentante de la ministre du Travail, les cadres du ministère et de l’Agence, les parents et amis.

L’occasion était propice, comme il est de coutume de faire le bilan. Ainsi, Didier Maixent Djeigo a dressé un état récapitulatif de ses actions à la tête du Service Public d’emploi. Il cite entre autres, la création de six nouvelles antennes départementales de l’Agence, l’augmentation des nombres des bénéficiaires des programmes de l’Agence, notamment celui du Programme d’appui à l’emploi salarié (Paes) est passé de 400 en 2010, à 6494 en 2015, l’ouverture du Paes au secteur privé, l’institution et l’organisation de la Quinzaine nationale de l’emploi (Qne). Didier Maixent Djeigo n’oublie pas la participation à la conception et à l’avènement du projet de mise en place des Business Promotion Center (Bpc) dont l’Anpe assure la Direction Nationale, la négociation d’un nouvel Accord d’établissement applicable au personnel de l’Anpe.

Urbain Amègbédji, après avoir félicité son prédécesseur pour ses résultats, se considère comme un soldat au front. Il souhaite donc que les félicitations lui soient adressées à la fin de sa mission quand il aura réussi. Pour réussir cette mission, il a prié le DG sortant de mettre son expertise à sa disposition. « Je me tiens disponible, tel un soldat de réserve pour apporter ma contribution à l’édifice commun » a répondu Didier Maixent Djeigo. Urbain Amègbédji pourra également compter sur un personnel « dynamique  » à en croire les mots de Aichatou Alidou, Secrétaire Général du ministère, représentant le ministre du Travail. Elle a également félicité le Dg sortant pour son bilan et lui a souhaité une bonne fortune dans ses fonctions de Secrétaire Permanent du cadre de concertation des ministres en charge de l’emploi et de la formation professionnelle.

 

« Inciter les jeunes à l’emploi indépendant »

Les trois syndicats de l’Agence ont toutes promis au nouveau Dg que le personnel se rend totalement disponible pour l’accompagner dans sa tâche au service surtout des chercheurs d’emploi. Ils ont attiré en même temps son attention sur la raison qui, pourrait être la pomme de discorde entre eux et lui, à savoir la non satisfaction des intérêts et droits des travailleurs.

Pour Urbain Amègbédji, « la création de l’emploi dépend de l’amélioration de l’environnement économique et donc du Gouvernement. » Le rôle de l’Agence a-t-il poursuivi est de préparer les jeunes à saisir les opportunités que va secréter cet environnement. Selon Urbain Amegbédji, pour lutter efficacement contre le chômage et le sous-emploi, il « faut inciter les jeunes à l’emploi indépendant »

 

Bilan du dg sortant

  1. 1)La délocalisation contre vents et marrées de l’antenne de Cotonou du quartier Akpakpa au carrefour dit « les 16» à Gbèdjromèdé 90 jours après ma prise de service ;
  2. 2)La création de six (6) nouvelles antennes de l’ANPE, portant ainsi à douze (12) le nombre des Antennes départementales pour les douze (12) départements à fin 2013.
  3. 3)L’augmentation des nombres des bénéficiaires des programmes de l’Agence, notamment celui du PAES de 400 en 2010, à 6250 en 2015.
  4. 4)L’ouverture du PAES au secteur privé ;
  5. 5)La bancarisation du paiement des allocations deévitant le transport de numéraire de place en place lequel exposait les agents permettant aujourd’hui, la traçabilité incontestable de l’utilisation des deniers publics consacrés à ce programme ;
  6. 6)L’institution de la Quinzaine Nationale de l’Emploi (QNE) pour laquelle trois éditions sont déjà organiséen synergie avec les dispositifs de promotion de l’emploi ;
  7. 7)L’amélioration de la communication pour l’emploi par la création d’une activité dénommée « Samedi des mé» transformée par la suite en Programme d’Appui à l’Orientation professionnelle (PAOP) ;
  8. 8)Le recrutement de nouveaux agents notamment des conseillers en emploi et secrétaires caissièfaisant passer l’effectif du personnel de 68 à 104 ;
  9. 9)La valorisation de la fonction de conseiller en emploi par entre autres mesures, la reconversion des conseillers adjoints en emploi d’;
  10. 10)La dotation des Antennes départementales de groupes électrogènes et de progressivement de vé;
  11. 11)La participation à plusieurs rencontres internationales et l’organisation à Cotonou en novembre 2012, de la réunion des Directeurs Généraux des Services Publics d’Emploi (SPE) pour l’élaboration du plan d’action de la Déclaration de Malabo faite par les chefs d’Etat de l’Union Africaine (UA) en 2011 pour la promotion de l’emploi des jeunes en Afrique. Les résultats de Cotonou sont dénommés le « Cri de» remis au Président en exercice de l’UA d’alors, le Président Boni YAYI, alors Président de la République ;
  12. 12)La conduite de la réforme de l’Agence qui a abouti à l’élaboration de nouveaux statuts en novembrepour les rendre conforme à la législation communautaire OHADA ;
  13. 13)Le renouvellement du Conseil d’;
  14. 14)L’organisation de plusieurs ateliers dont celui sur la stratégie de mobilisation de ressources pour l’et celui pour la relecture du manuel des procédures ;
  15. 15)L’élaboration et l’édition du répertoire des dispositifs de promotion de l’emploi au Bé;
  16. 16)La participation à la conception et à l’avènement du Projet de mise en place des Business Promotion Center (BPC) parGouvernement en partenariat avec le Programme des nations Unies pour le Développement (PNUD). Ledit projet a démarré ses activités en 2013 sous la direction du Cabinet de l’ex ministre de tutelle. Depuis avril 2015, l’ANPE assure la Direction Nationale du Projet (DNP) ;
  17. 17)La négociation d’un nouvel Accord d’établissement applicable au personnel de l’ANPE.