Autonomisation des BPC

Autonomisation des BPC : Pour une pérennisation et une continuation de la lutte contre le chômage et le sous-emploi

Mardi 12 juillet 2016, s’est tenu au Business promotion center (Bpc) d’Abomey-Calavi, un atelier de validation de l’étude relative à la stratégie d’autonomisation des Bpc pour une lutte efficace contre le chômage et le sous-emploi des jeunes dans toutes les commune du Bénin. Aux dires du Directeur national dudit projet, Directeur Général de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE), Urbain Amégbédji, le réseau des Bpc est actuellement confronté à d’énormes défis au nombre desquels la mobilisation des ressources nouvelles durables, la dynamisation des partenaires, le suivi post financement des promoteurs et le fonctionnement effectif des Bpc de Bohicon, Kandi et Pobè. Face à ces défis, a-t-il indiqué, plusieurs perspectives sont envisageables, mais l’action fondamentale reste la définition de la stratégie de l’autonomisation des Bpc et son corollaire d’ancrage institutionnel pour sa pérennisation.
Le Représentant résident du Pnud au Bénin, Siaka Coulibaly s’est, quant à lui, réjoui de l’évolution rapide des Bpc, véritables centres régionaux de ressources, d’assistance et de services au profit des entreprises locales, des futures entrepreneurs, de la promotion de l’économie locale et du développement des affaires des jeunes et des femmes. A cet effet, il a réitéré le soutien du Système des Nations Unies à accompagner dans une dynamique concertée, le développement économique durable du Bénin.
Ouvrant les travaux, le ministre du travail, de la fonction publique et des affaires sociales, Adidjatou Mathys a fait observer que le projet de société du Président de la République prévoit en effet, en bonne place d’encourager l’auto emploi des jeunes et apporter un soutien aux jeunes entrepreneurs ; d’utiliser les Tic comme catalyseur de dynamisme économique et de modernisation et enfin de protéger les plus démunis et réduire la précarité par un meilleur accès aux crédits dans chaque localité. Selon ses propos, il s’agira notamment de proposer au Gouvernement en vue de son adoption, une stratégie d’autonomisation assortie d’outils opérationnels dans une approche professionnelle qui prend en compte la pérennité de l’entité Bpc, sa visibilité financière ainsi que son organisation. Adidjatou Mathys a exprimé la gratitude de l’Etat béninois pour avoir initié et porté cette initiative qui contribue efficacement à la lutte contre le chômage et le sous-emploi des jeunes.
Le chômage et le sous-emploi des jeunes ont pris une proportion alarmante au Bénin. Et c’est pour y trouver des solutions adaptées, que le Gouvernement a fait entre autres l’option de promouvoir l’entreprenariat, le développement des filières agricoles et un meilleur accès aux services financiers, aux marchés et aux technologies appropriées. Pour ce faire, il a, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), mis en place le projet des Bpc pour la promotion et le développement de l’entreprenariat au niveau local. Mais il se trouve que le Partenaire technique et financier doit se retirer.

 

 

11

22